Appelez-nous

+33 0754059760

Écrivez-nous

jasaenergie@gmail.com

Conversion pompe à chaleur & Énergies renouvelables

Pompes à chaleur

Votre allié pour un chauffage écologique et économique

Les pompes à chaleur suscitent un intérêt croissant parmi les foyers en quête d’efficacité énergétique et de confort thermique.

En exploitant le principe de transfert de chaleur entre diverses sources telles que l’air, l’eau ou le sol, ces systèmes constituent une option écologique et économique par rapport aux méthodes de chauffage traditionnelles.

En captant la chaleur extérieure et en l’acheminant à l’intérieur des maisons, les pompes à chaleur assurent un niveau de confort thermique constant tout au long de l’année, tout en entraînant une baisse notable de la consommation d’énergie.

Se déclinant dans une variété de configurations, notamment les pompes à chaleur air-air, air-eau et géothermiques, ces dispositifs sont conçus pour répondre à une diversité de besoins et de contextes climatiques.

De plus, grâce aux progrès technologiques constants, les performances des pompes à chaleur s’améliorent continuellement, tandis qu’elles deviennent de plus en plus silencieuses et simples à installer. Ceci en fait une option séduisante pour les consommateurs qui se préoccupent de l’environnement et de leurs dépenses énergétiques.

Les avantages de l'utilisation d'une pompe à chaleur

Nous collaborons avec diverses marques de pompes à chaleur, mais nous nous concentrons particulièrement sur les gammes de produits d’Atlantic et de Mitsubishi.

Les pompes à chaleur présentent une foule d’avantages qui les rendent de plus en plus populaires en tant que solutions de chauffage et de climatisation.

En premier lieu, leur efficacité énergétique est remarquable. Leur rendement dépasse largement 100 %. En effet, une pompe à chaleur est capable de produire plusieurs unités d’énergie thermique pour chaque unité d’électricité consommée. Cela entraîne des économies notables sur les factures d’énergie.

En outre, les pompes à chaleur tirent leur fonctionnement de sources d’énergie renouvelable comme l’air, l’eau ou le sol. Il s’agit ainsi de dispositifs respectueux de l’environnement qui contribuent à diminuer l’empreinte carbone des constructions. Leur installation est également très flexible, s’ajustant aisément aux besoins particuliers de chaque ménage.

Enfin, il est possible d’utiliser les pompes à chaleur en guise de climatisation en été, proposant ainsi une solution tout-en-un de chauffage et de rafraîchissement.

Un projet d'isolation ou de rénovation en vue ?

Notre équipe expérimentée chez JASA ENERGIE est là pour répondre à toutes vos questions et vous guider tout au long du processus. Profitez de notre expertise pour transformer votre espace et améliorer votre confort thermique dès aujourd’hui !

Les principes d'installation

Comment réussir l'installation d'une pompe à chaleur ?

Les installateurs sont unanimes : seule une installation correcte garantira un confort optimal aux résidents et permettra de dégager des économies significatives sur la facture de chauffage. La réussite de l’installation d’une pompe à chaleur air-eau dépend de quatre paramètres fondamentaux, à savoir le dimensionnement, le coefficient de performance (COP), la consommation et le rendementIl est donc essentiel de bénéficier des conseils d’un professionnel pour s’assurer que le modèle sélectionné convient parfaitement. Nos installateurs vous expliquent tout en détail.

La pompe à chaleur : l'alliée confort

La pompe à chaleur est devenue un choix de plus en plus populaire parmi les particuliers pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et même le refroidissement (en option). Cette popularité s’explique par sa capacité à remplacer facilement les chaudières à gaz ou à fioul, à offrir un confort optimal et à réaliser des économies énergétiques grâce à son fonctionnement efficace. C’est un dispositif de chauffage largement considéré comme écologique. Pour les logements équipés d’un système de boucle d’eau chaude, il existe deux types de pompes à chaleur :

  1. La pompe à chaleur air-eau, également connue sous le nom de pompe à chaleur aérothermique, récupère les calories présentes dans l’air et les convertit en chaleur.
  2. La pompe à chaleur eau-eau, également appelée pompe à chaleur géothermique, récupère les calories des nappes souterraines ou du sol (géothermie) pour les convertir en chaleur.

La pompe à chaleur se compose de deux unités distinctes :

  • Une unité intérieure, mise en place à l’intérieur du logement (en remplacement, par exemple, de la chaudière à gaz ou à fioul existante) ;
  • Une unité extérieure, installée à l’extérieur du logement pour capturer les calories présentes dans l’air.

La pompe à chaleur air-eau, qui est le modèle le plus courant, peut aisément se substituer à un système de chauffage au gaz ou au fioul existant avec peu de travaux nécessaires.

Étude thermique : préalable obligatoire

Pour garantir un dimensionnement adéquat, une étape préliminaire essentielle doit être respectée. L’installateur doit effectuer une étude thermique pour évaluer les pertes de chaleur du bâtiment. Cette étude est obligatoire dans les constructions neuves pour obtenir un permis de construire RT2012.

Ce bilan est réalisé afin de déterminer avec précision les besoins en chauffage de l’habitation. Cependant, il est crucial que cette évaluation soit réalisée par un professionnel compétent. C’est un élément clé pour assurer un dimensionnement correct de la pompe à chaleur.

Si la PAC est à la fois utilisée pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire (à l’instar des modèles « Duo » d’Atlantic, qui sont des pompes à chaleur destinées à la production d’eau chaude et font plutôt office de chauffe-eau), une évaluation des besoins en eau chaude sanitaire est également nécessaire dans la mesure où cette donnée n’est pas prise en compte dans l’étude thermique.

Une fois ce bilan effectué, le dimensionnement d’une pompe à chaleur nécessite une évaluation précise de la puissance thermique requise pour l’habitation. Cette étape est réalisée à l’aide de logiciels de calcul spécialisés. Pour une pompe à chaleur air-eau, diverses données comme la puissance calorifique de l’appareil et la température extérieure sont comparées à l’aide de graphiques. Ces logiciels prennent également en compte divers facteurs, notamment les pertes de chaleur identifiées. D’autres caractéristiques entrent en jeu, comme la superficie et la hauteur des différentes pièces du bâtiment, la nature des émetteurs de chaleur (convecteurs ou planchers chauffants, etc.), la région climatique concernée et la température annuelle moyenne. En cas de rénovation, les habitudes de consommation énergétique doivent également être prises en considération.

Une adaptation précise de la puissance aux besoins (dimensionnement) constitue une condition essentielle pour réduire la consommation énergétique.

Estimer la consommation d’énergie électrique d’une pompe à chaleur est assez complexe, car elle dépend de nombreux paramètres. Ces derniers sont souvent indépendants de la pompe à chaleur elle-même. Cela inclut :

  • Les caractéristiques de la construction : Une isolation efficace réduit les dépenses énergétiques et, implicitement, la consommation.
  • La localisation géographique : Dans des climats plus doux, la pompe à chaleur nécessite moins d’électricité pour produire la même quantité de chaleur.
  • La configuration de l’installation : Qu’il s’agisse d’un système en relève de chaudière, avec ou sans chauffage d’appoint électrique, avec ou sans production d’eau chaude sanitaire, etc.

Peu importe la configuration, la nature de l’installation ou du matériel utilisé, les pompes à chaleur garantissent à long terme une réduction significative de la consommation énergétique du ménage. Comparativement aux radiateurs électriques, elles permettent de dégager des économies d’énergie allant jusqu’à 60 % dans des conditions de mise en place optimales.

D’après les professionnels de l’installation des pompes à chaleur (PAC), l’utilisation d’un dispositif de régulation intelligent va maximiser les avantages du système, entraînant ainsi une réduction supplémentaire de la consommation énergétique, pouvant atteindre 10 à 25 % par rapport à une installation dépourvue de régulateur.

Depuis le mois de septembre 2015, l’étiquette énergétique est obligatoire. Celle-ci offre une solution rapide pour se renseigner sur les niveaux de consommation des pompes à chaleur. Par rapport à d’autres systèmes de chauffage, elles se positionnent généralement au sommet de l’échelle de l’étiquette, avec des classements allant jusqu’à A+++ pour les modèles air/eau et eau/eau.

Évalué selon des normes d’essai standardisées (EN14511), le coefficient de performance (COP) des pompes à chaleur mesure leur efficacité et s’utilise pour une comparaison de leurs performances. Il s’agit du rapport entre la consommation d’énergie électrique et la production d’énergie thermique. Nos spécialistes en installation soulignent que ce rapport varie en fonction de l’écart de température entre la source d’énergie (eau, air ou sol) et celle du système de chauffage ou de production d’eau chaude. Il offre ainsi un aperçu de la performance potentielle de la pompe à chaleur.

À souligner que certains modèles affichent un coefficient de performance de plus de 5. Cela est possible grâce à l’utilisation de compresseurs à vitesse variable qui permettent de réduire la consommation d’électricité.

Les pompes à chaleur génèrent plus d’énergie qu’elles n’en consomment. Cela se traduit par des rendements permettant de réaliser des économies d’énergie de l’ordre de 50 à 60 % par rapport aux systèmes de chauffage conventionnels, selon l’Afpac.

Il est important de noter que le coefficient de performance annoncé pour une pompe à chaleur représente son rendement maximal. Celui-ci est calculé à une température extérieure théorique de +7°C. Cependant, ce coefficient peut varier en fonction des saisons, car les températures extérieures fluctuent, ce qui influence directement les performances des pompes à chaleur air/eau, dont l’air extérieur est la principale source d’énergie.

Par exemple, lorsque la température extérieure diminue de 10 à 5°C, le coefficient de performance d’une pompe à chaleur air/eau peut passer de 3,5 à 2,9 pour maintenir une température de 20 °C à l’intérieur. En revanche, les pompes à chaleur eau/eau présentent un rendement plus stable et souvent supérieur, car elles ne sont pas affectées par les fluctuations de température extérieure. En effet, les pompes à chaleur eau/eau puisent leurs calories dans des sources où la température reste relativement constante, telles que le sol ou les nappes souterraines, ce qui limite les variations de rendement.

Selon les professionnels spécialisés dans l’installation de pompes à chaleur, le coefficient de performance annuel moyen constitue un indicateur pertinent qui prend en considération les variations climatiques sur une année entière. En général, ils recommandent de sélectionner des systèmes de pompes à chaleur certifiés NF PAC avec un coefficient de performance minimal de 3,5.

Il existe d’autres éléments qui pourraient influencer les performances, et que les installateurs doivent prendre en compte avant l’installation : le niveau d’isolation et la taille de la maison, ainsi que la température moyenne de la région. Il est également important de ne pas négliger l’évaluation thermique.

Cela implique donc que la performance optimale d’une pompe à chaleur est étroitement liée au dimensionnement correct du système, et donc au choix adéquat de la puissance de celui-ci.

Vous voulez installer une pompe à chaleur ?

Discutons ensemble de la solution à mettre en place pour réussir votre projet !